Bienvenus en pays nouchi !

Le nouchi, cet argot ivoirien apparu au début des années 80 est une marque authentique du génie oral de la Côte d’ivoire.

La première fois que j’ai entendu un ivoirien dire à sa femme: « c’est pas dans ma bouche que tu vas manger ton piment », j’ai été fascinée. Comme éclaboussée par une pluie d’images que je ne parvenais pourtant pas à toutes assembler, pour comprendre le sens caché de cette mise en garde: « tu ne vas pas te servir de moi pour me faire dire ce que toi, tu n’oses pas dire ». Quelle façon exceptionnelle de s’exprimer !

J’ai donc décidé de vous livrer, en quelques lignes, une explication sur ce phénomène linguistique, dont l’ampleur est telle dans le pays, que certains la qualifient de « langue nationale »…

Le nouchi serait né du contact entre la langue française (à l’époque de la colonisation) et les diverses langues ivoiriennes (rappelons que le pays compte plus de 60 ethnies qui ont leur propres langues). Il emprunterait même des verbes à l’anglais. Ainsi, le verbe nouchi par excellence: enjailler signifie amuser, divertir, aimer quelque chose; serait dérivé du verbe anglais « to enjoy ». Pour les néophytes complets, je précise: Si l’on vous décrit une personne en disant que « enjaillement est dans ses dents », comprenez qu’elle est éperduement amoureuse …

Exercer ses talents de nouchiphone n’est pas simple tant le répertoire lexical est dense et créatif. Deux formules pour ceux/celles qui voudraient donner le change lors d’une conversation. Ne dites plus: « Tu es beau/belle et élégant (e) ». C’est bien trop banal. Dites plutôt: « tu es choco » . Le message sera reçu !

Idem quand vous êtes agacé(e), ne dites plus: « ne viens pas me créer davantage de difficultés » mais dites simplement: « si tu m’arranges pas, faut pas me déranger » !

L’oralité en Côte d’ivoire est sacrée et ceci pourrait expliquer l’engouement pour ce qui n’était au départ qu’un language codé, parlé entre marginaux dans les « glôglô » (quartiers populaires) et qui se démocratise au point que les politiques ivoiriens l’utilisent aussi en public. Même Abdou Diouf, alors secrétaire général de la Francophonie, déclarait lors de la 39ème session parlementaire de l’organisation en juillet 2013: « la langue française doit féliciter tous les ivoiriens pour leur imagination et leur façon savoureuse de s’exprimer en français ». Un bel hommage rendu à ce joyaux linguistique de la terre d’éburnie …

Si vous aussi êtes désormais contaminés par le virus nouchi ou que vous prévoyez un séjour en Côte d’ivoire, je vous conseille un blog sympathique et succint pour apprendre le Top 10 des expressions nouchi les plus usuelles.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close